Vous êtes ici : Les dossiers du Mag de la Domotique > Maison intelligente > Comment mettre en place un éclairage centralisé dans ma maison ?

Comment mettre en place un éclairage centralisé dans ma maison ?

Mise en place dans les années 80, la domotique n’a pas mis longtemps à percer dans le marché du bâtiment. Une des fonctionnalités les plus appréciées porte sur la gestion centralisée de l’éclairage qui permet de gagner en confort et d’économiser de l’énergie.

Comment mettre en place un éclairage centralisé dans ma maison

L’intérêt d’un éclairage centralisé dans la maison

Appliquée à l’habitat individuel, la domotique est symbole de l’art de vivre de demain. Elle a pour principale fonction d’automatiser toutes les tâches de la maison qui devaient normalement se faire de manière manuelle. Cette technologie assurant confort et sécurité permet une gestion intelligente de toutes les fonctions électriques et numériques dans l’habitat. Une application phare est la gestion centralisée de l’éclairage qui repose sur une commande partielle ou totale des équipements d’éclairage à l’intérieur et à l’extérieur de la maison.

Ce système connaît un vif succès auprès du public en raison du confort indéniable qu’il apporte. Plus besoin d’aller faire les interminables aller-retour pour éteindre ou allumer. Si vous oubliez d’éteindre alors que vous êtes parti de la maison, un seul bouton depuis votre smartphone permet l’extinction à distance. En outre, cette gestion centralisée de l’éclairage est également synonyme d’économie d’énergie. Comme les lampes sont mieux gérées, la consommation électrique baisse considérablement. L’investissement dans la domotique est alors très vite amorti grâce à une facture d’électricité moins salée.

Des possibilités infinies

La gestion centralisée de l’éclairage se traduit par une myriade de possibilités. La plus usuelle étant l’extinction et la diffusion automatique de la lumière par une télécommande, grâce à des détecteurs de présence ou via un simplement clappement de mains. Il est envisageable de réaliser un diming (graduation) en modulant automatiquement l’intensité de l’éclairage artificiel en fonction des envies des utilisateurs ou selon les apports de lumière du jour extérieurs. Autre possibilité : l’automatisation de l’éclairage extérieur.

Ce dernier s’allumera automatiquement la nuit jusqu’au lever du jour grâce à des capteurs crépusculaires. Et n’oublions surtout pas tous les scénarios d’usage qui constituent le point d’orgue de la domotique. Afin de simuler une présence en cas d’absence, les lumières sont programmables pour s’allumer à des moments précis. Ou sinon, lorsque les volets se ferment, les lampes s’allument automatiquement. Il suffit de réfléchir à vos besoins et faire le point sur votre mode de vie pour imaginer tous les scénarios.

Modalités d’installation

Pour bénéficier d’une telle technologie, l’installation d’une centrale associée à une interface de contrôle sera nécessaire. Cette dernière sera constituée de dispositifs connectés à internet (smartphone, PC, TV) ou de passerelles domestiques. Il faudra également prévoir un lot d’équipements : éclairages LED, détecteurs de mouvement, variateurs et autres. À noter que les professionnels de la domotique ont fait énormément d’efforts ces dernières années pour qu'une installation domotique ne soit plus source de gros travaux. Dans tous les cas, il est davantage conseillé de passer par leurs services plutôt que d’envisager l’auto-installation surtout sans compétence en électronique ni en électricité. Solliciter un expert est gage de durabilité des équipements et de confort pour les habitants de la maison.

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Commenter ce dossier

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : 8QZLFZ

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Dossiers similaires