Objets connectés : quels risques, quelles précautions d'utilisation ?

Date : 27/08/2018 - Catégorie : Maison intelligente

Cette page provient du site Le Mag de la Domotique
Vous pouvez la visualiser à cette adresse : https://www.lemagdeladomotique.com/dossier-5-objets-connectes.html

Gros buzzword de ces cinq dernières années, les objets connectés font énormément parler d’eux. Pratiques, intelligents, autonomes… les qualificatifs ne manquent pas quand il s’agit de les décrire. Mais à côté de tous les avantages qu’ils procurent, les objets connectés peuvent également devenir source de dangers. Quels sont donc les risques réels et comment les prévenir ?

objets connectés

Comprendre les particularités des objets connectés

Un objet connecté (OC) est relatif à tous les objets communicants. D’une certaine manière, la télévision et la radio sont considérées comme des OC sauf qu’ils ne sont que "récepteurs". Les OC doivent être en même temps récepteurs et émetteurs c’est-à-dire qu’ils doivent être en mesure de capter et d'envoyer des données. Leur autonomie fait toute leur particularité et ils doivent développer une sorte "d’intelligence". Les données diffusées sont rassemblées dans des datas centers, ce qui a donné naissance au concept de "big data". Elles sont généralement consultables via un service web ou un terminal mobile.

Il faut savoir que cette technologie est appliquée dans divers domaines allant de la santé (balance, tensiomètre, bracelet pour faire des suivis médicaux) au sport (compter les kilomètres parcourus durant un running), en passant par le bien-être ou encore la domotique (caméras de sécurité, babyphone). Les montres et bracelets ont fait partie des premiers OC apparus sur le marché. Mais aujourd’hui, même les ampoules, les gants ou les t-shirts peuvent être connectés.

Les risques liés aux objets connectés

La famille des objets connectés se décline essentiellement en deux grandes catégories : ceux qui possèdent leur propre connectivité internet et ceux qui ont recours au wi-fi. Avec la première solution, les risques sont moins élevés, car ils ne donnent pas accès à tout votre réseau, mais uniquement à l’appareil lui-même. Il n’y a donc pas à craindre qu’ils deviennent des mouchards. De plus, comme la communication de l’appareil est payée par le fabricant, ce dernier réalise souvent des mises à jour régulières pour renforcer la sécurité et simplifier la maintenance.

Par contre, avec le second type d’objets connectés, les actes de piratage peuvent plus facilement aboutir surtout si l’OC est mal sécurisé. Plusieurs scandales ont d’ailleurs éclaté à ce sujet à l’instar de la faille Krack. Cette dernière mettait en lumière la fragilité du protocole WPA2 utilisé dans la sécurisation des connexions wi-fi.

montre connectée

Quelles précautions d’usage ?

Il existe plusieurs précautions à prendre pour échapper aux risques liés aux objets connectés. Certaines de ces préconisations ont été formulées par la CNIL. L’organisme recommande par exemple de bien vérifier que la connexion avec l’objet ne peut se faire que par un mot de passe ou par un bouton d’accès physique.

Il faut aussi s’assurer que les données issues de l’OC sont accessibles et supprimables. Dans le cas où l’ouverture d’un compte en ligne est nécessaire, l’idéal est d’utiliser des pseudo plutôt que nos noms et prénoms. Les mots de passe doivent être "forts" et les informations à transmettre sont à limiter au strict nécessaire. Une autre mesure préventive consiste à changer régulièrement les mots de passe.

Imprimer la fiche - Fermer la fenêtre